Etes vous une femme louve ou une maman ours ?

Il était une fois, il y a fort longtemps, dans un royaume merveilleux, vivait une princesse. Une jeune et jolie princesse espiègle,fine et rusée. Elle était forte, courageuse et déterminée. Cette princesse ce pourrait être votre mère, votre tante, votre nièce, vous… Qu’importe c’était une jeune femme d’exception.

Un jour, notre princesse rencontra son prince charmant. Mais comme nous ne somme pas dans un simple conte de fée c’est elle qui lui a fait la cour. C’était une femme déterminée et pas une de celle qui attendait les yeux fermés, allongée sur un lit qu’un homme, qui l’aurait choisit, mais dont elle ne connaitrait rien, vienne la réveiller et lui montre enfin la vie. Non, elle avait fait son choix et par bonheur celui ci fut réciproque.

Notre princesse filait le grand amour avec son prince. Un prince au grand coeur, qui rêvait de liberté et d’aventure. Les deux amoureux avait prévu un beau voyage pour célébrer leur amour mais le plus grand bonheur frappa à leur porte. Une petite cigogne leur apportait un magnifique garçon. Notre princesse n’avait jamais rien vu de tel. La beauté du chérubin l’avait saisie. Elle passa des heures entières à ne regarder que son visage. Elle était comme hypnotisée.

Si elle avait détaché son regard elle aurait pu voir la lumière qui brillait dans la foret enchanté et s’en approchant, elle aurait pu y lire la malédiction qui s’abattait sur les femmes du pays tout entier une fois leur premier enfant né. Mais elle ne l’a pas fait et c’est bien là la ruse de la malédiction. Elle ne se révèle qu’une fois le manège commencé.
Et la malédiction s’abattit. Les années passèrent et notre princesse devint reine, elle du gouverner le royaume comme d’autre gouverne un foyer, la taille n’a pas d’importance, seule l’implication compte. Notre reine eut 3 enfants, le prince devenu roi entendait bien faire prospérer le pays, pour l’honneur, pour la fierté.

Ainsi le roi travaillait et la reine dépérissait. Si le roi avait cessé de regarder son entreprise quelques instant lui aussi aurait vu la lumière briller dans la foret enchanté. Lui aussi aurait vu que la terrible malédiction faisait son bout de chemin. Mais il ne l’a pas fait.

Un jour, alors que la reine se demandait quel sens avait sa vie, pourquoi le ciel était devenue si gris? Presque noir? Alors qu’elle n’avait plus sourit véritablement depuis des mois, des années. Alors qu’elle ne savait plus ce que cela signifiait d’être une jeune princesse courageuse et intrépide . Alors qu’elle n’avait plus de rêve pour elle même… À ce moment là de terrible désespoir, une coupe apparut. Une coupe rempli d’un liquide que quiconque aurait défini comme étant suspect. Mais là, seule face à toutes ces questions, la reine y voyait, peut être une réponse.

La reine bu le contenu de la coupe et la malédiction acheva son dessein.

Elle tomba, inconsciente sur le sol.

Quand la reine se réveilla elle était encore un peu moins elle même. En était ce fini de cette jeune femme qui telle une louve partait à la conquête de sa vie? Ne restait il que cette maman ours inquiète au moindre mouvement, au moindre bruit, prête à attaquer et à se sacrifier corps et âme?

Le conte de fée, terrible n’est pas terminé, je vous raconterai une autre fois ce qu’il est advenue de la reine ours.

Ce qu’il faut retenir de cette histoire c’est que depuis la nuit des temps certaines mères se perdent totalement dans leur role. Elles en oublient leur essence, qui elles étaient avant, quels étaitent leurs rêves et leurs projets.

Ce blog est pour vous, chère maman ours, je sais qu’au fond de vous, comme moi il y a une louve qui sommeille, une femme qui ne demande qu’à prendre soin d’elle. Chaque jour, s’il vous plait laisser la sortir ne serait ce qu’un petit peu.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *