L’amour maternel

Mais comment nait l’amour maternel et comment faire s’il ne nait pas?

Une récente discussion avec une très chère amie à moi qui devient maman pour la seconde fois m’a rappelé tous mes cours de psycho, les idées communes que j’avais avant, les idées réfléchies que j’avais après, et puis la naissance de ma première fille qui a chamboulé tout ça, et puis la maternité, l’amour qui grandi, qui devient incommensurable, et puis la naissance de ma deuxième princesse, et puis les discussions avec toutes les mamans que j’ai accompagnées… Bref tout plein de choses sur l’amour maternelle.

C’est quoi concrètement? Ça nait comment? Quand? Comment ça se fait que certaines mère ont du mal les premiers jours et même parfois les premiers mois à aimer, à simplement reconnaitre ce petit être comme étant le leur?

Bref plein de questions, donc forcément aujourd’hui j’aimerai vous en parler.

À chaque enfant qui nait une maman fait son entrée dans le monde. Ces deux personnes vont apprendre à se connatre et à s'aimer, mais ce n'est pas toujours chose aisée.
À chaque enfant qui nait une maman fait son entrée dans le monde. Ces deux personnes vont apprendre à se connatre et à s’aimer, mais ce n’est pas toujours chose aisée.

Ce que la science nous dit (je vais vous la faire court promis)

Pendant longtemps on pensait que l’amour maternel était iné. Vous aussi? Et bien moi aussi j’avoue. Mais en fait, l’instinct maternel en lui même, dans le sens où il serait commun à toutes les femmes ou autres femelles d’autres espèces ayant mis bat, n’existe pas. L’abandon existe chez les animaux comme il existe chez l’homme, le rejet d’un enfant au profit d’un autre existe aussi bel et bien; de la même manière qu’une femme n’ayant eut d’enfant à elle ( au sens où elle aurait accouché) peut aimer inconditionnellement un enfant qui lui est confié.

Donc l’instinct maternelle n’existe pas. Ouille ça fait mal…
Et l’amour maternelle??
Et bah c’est pareil…

Mouai ça fait mal je sais. Moi quand j’ai appris ça je n’y croyait pas trop. C’est vrai quoi quand on a un enfant peut importe qu’il soit beau ou moche, qu’il ait des défaut ou non il sera toujours parfait à nos yeux non? Et bien non…

En tout cas pas toujours les premières minutes, les premières heures de la vie de ce bout de choux…

"Avec le temps j'ai appris à aimer mes enfants mais au début c'était pas naturel pour moi" phrase entendue lors d'un de mes soutien à la parentalité. Auteur: une maman à bout dont je garderai le nom secret.
« Avec le temps j’ai appris à aimer mes enfants mais au début c’était pas naturel pour moi » phrase entendue lors d’un de mes soutien à la parentalité. Auteur: une maman à bout dont je garderai le nom secret.

Aimer c’est reconnaitre l’autre comme son semblable.

Alors où le bas blesse? Pourquoi certaines femmes aiment leur enfant inconditionnellement dès le premier regard et pourquoi d’autre non?

Et bien c’est l’amour…
L’amour c’est reconnaitre l’autre comme son semblable. Lui reconnaitre les mêmes droits que soit et les lui accorder. Lui offrir son affection, son aide, son écoute comme on le ferait pour un autre soi.
Sauf que les coups de foudre avec son bébé ne sont pas automatiques. Tous comme les coups de foudre amoureux ce n’est pas systématique.
QUOI??? Cette petite chose toutes mignonne comment ne pas les aimer dès le premier regard?
Bah en fait c’est qu’à la naissance c’est pas forcément si mignon que ça.

Et puis imaginez ( ou souvenez vous si vous êtes maman) vous avez porté un enfant 9 mois dans votre ventre, vous l’avez vu à l’écho, vous avez cru se voir dessiner un visage que vous reconnaissiez, la bouche de son père, votre petit nez… Vous avez peut etre même rêvé de cet enfant à naitre. Moi j’avais rêvé de ma première fille. Dans mon rêve elle avait 4 ans, elle était belle comme le jour et j’étais sur et certaine que ce rêve était comme prémonitoire. Une maman sent ces choses là … Non???
Peut importe, on y croit nous. On l’imagine et on a hâte de découvrir ce magnifique cadeau.
Sauf qu’en fait ce magnifique cadeaux est tout pale, plein de sang et de vernix ( un truc tout blanc qu’ils ont sur le corps), ses yeux sont souvent tout gonflés, et si la naissance a été un peu compliqué il a la trace des forceps sur les tempes et le crâne déformé….
Bref il est pas forcément tout beau tout rose comme dans les films notre poupons à nous…

Et ça. On a beau dire mais ça, ça fou un coup à notre jeune maman.
Et oui, aimer c’est reconnaitre l’autre mais pas facile de se reconnaitre en cette petite chose qui vient de naitre.

Être une jeune maman ça s'apprend. Arrêtons de crier haut et fort que c'est naturel. Toutes les mamans ont besoin de soutien. Toutes. Plus ou moins. Mais toutes en ont besoin.
Être une jeune maman ça s’apprend. Arrêtons de crier haut et fort que c’est naturel. Toutes les mamans ont besoin de soutien. Toutes. Plus ou moins. Mais toutes en ont besoin.

« Était ce vraiment dans mon ventre?  »  » alors c’est toi qui me donnait ces petits coups de pieds..?? »
« Bonjour, je m’appelle Lucie, je suis ta maman, et toi tu t’appelle Kaela, je vais m’occuper de toi petit ange, même si pour le moment je ne sais pas qui tu es vraiment… »

Comment nait l’amour ?

Heureusement la nature est bien faite et il y a des tas de petits réflexes qui aide l’amour à naitre.

Par exemple si l’amour maternelle n’est pas systématique, l’attachement d’un bébé pour sa mère lui est radical.

Il ne ment pas. Il a besoin de nous et il le sait, il le sent. Alors il rampouille jusqu’au sein, il agrippe notre doigt géant de sa minuscule main, il agite ses lèvres pour trouver de quoi téter, il pleure quand on s’éloigne de lui, il nous suit à l’odeur, à la trace. Il a du flaire et il ne nous lâchera pas.

Et ça, bah ça aide. Savoir que quelqu’un a besoin de soi ça aide à vouloir l’aider, à vouloir s’en occuper et du coup apprendre à le connaitre et forcément l’aimer…

Un deuxième truc génial dans la nature c’est l’ocytocine.

Vous connaissez? Je vous en parlerai bientôt plus longuement mais en gros c’est un super pouvoir magique qui est libéré quand on fait un câlin à quelqu’un et qui nous fait nous sentir trop bien, bien mieux en tout cas. Et petit bout de choux heureusement il a besoin de manger toutes les deux heures. Et sa tétée ( ou le biberon hein pas de culpabilité mesdames les câlins sont les mêmes) dure une bonne vingtaines de minutes. 20 minutes d’ocytocine. Toutes les deux heures. OUF!!! Ça pas de doute ça aide clairement à se sentir bien quand ce petit étranger se retrouve dans nos bras.

le troisième réflexe ne vient pas de baby mais de nous même et de tout notre entourage.

Un truc que tout le monde fait de manière instinctive, naturelle, comme si c’était inscrit sur la charte de la visite à la maternité… Vous voyez de quoi de parle…
« Oh il a tes yeux ma chérie… » « Oh lala c’est le portrait craché de son père quand il était bébé » …
Le jeu des ressemblances. Tout le monde le fait… POURQUOI??
Et bien simplement parce que comme je vous l’ai dit l’amour c’est reconnaitre l’autre comme son semblable. Alors pour reconnaitre ce nouveau né comme faisant partie de la tribu il faut vérifier s’il appartient bien à la tribu. On vérifie, on scrute, on compare, on ressort les vieilles photos, on analyses, on prouve… C’est une affaire sérieuse. Et c’est important!!! C’est tout aussi important que de le laisser être unique par la suite. Au début les mères passent des heures à regarder ce visages, elles cherchent à l’apprendre par coeur, pour ne jamais l’oublier, mais aussi pour y reconnaitre des petites traces de ressemblance.

Alors ça c'est moi à quelques mois
Alors ça c’est moi à quelques mois
Et ça c'est Kaela... Vous voyez une ressemblance vous? Et bah non!!
Et ça c’est Kaela… Vous voyez une ressemblance vous? Et bah non!!

Comment faire quand l’amour maternel n’est pas là dès les premiers jours.

Pour ma part à la naissance de ma première fille tout le monde était d’accord pour dire que c’était le portrait craché de son papa. Même moi à l’instant même de la naissance j’ai trouvé qu’elle ressemblait à sa tante, la soeur de monsieur le papa. Et j’ai entendu et encore entendu  » ah ça alors, elle a rien pris de toi » …. Et bah ça n’aide pas à développer l’amour maternelle.
Rajoutez à ça, les hormones, la fatigue, les peurs, les doutes sur notre capacité à être une bonne mères, mélangez le tout et vous voyez pointer le début d’une belle dépression.

Et oui parce qu’une mère c’est CENSÉ aimer son enfant. Mais quand on sais pas qui c’est ce petit être, quand on se demande pourquoi il pleure comme ça? Pourquoi elle ne veut pas prendre le sein? Et pourquoi ça fait si mal d’allaiter? Et si ce petit démon ne veut pas simplement nous priver de sommeil pour la fin de nos jours… Et bah tout ça ça fait beaucoup et on se demande pourquoi on est la seule mère au monde à ne pas y arriver. Peut être qu’on ne l’aimera jamais ce bout de choux…???
Alors là c’est à l’entourage de soutenir la maman et l’accompagner en douceur vers la découverte de son enfant et de sa nouvelle personnalité de maman.

La naissance d’un enfant signifie la naissance d’une mère. Ces deux êtres doivent être accueillis de manière à part entière sur terre. Ils doivent apprendre à se connaitre et l’entourage doit apprendre à les reconnaitre comme étant liés. Comme indissociables, comme n’allant pas l’un sans l’autre. C’est la condition pour que la jeune femme devenue mère se sente investie de son rôle de maman et développe l’amour qui en découle.

Lucie

Attention je précise que parfois, souvent même, l’amour nait de suite, dès le premier regard, le coup de foudre simplement, mais parfois il prend quelques heures à naitre et parfois encore il met quelques jours. Aucune mère n’est à culpabiliser pour cela. Elles doivent être aider épauler et comprises.

Merci pour votre lecture, n’hésitez pas à partager votre vécu; à très bientôt.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *