Le stress, ma capacité à me faire peur.

En ce moment vous le savez je me suis mis un challenge.

Etre heureuse.

Je veux sourire à la vie car je veux montrer cet exemple à mes filles.
Je veux sourire à la vie car je veux montrer cet exemple à mes filles.

Et pour y parvenir je me suis fixée des minis buts qui sont autant de rêves et de challenges à accomplir.

Quand je me suis posé cet objectif j’ai essayé de me demander ce qui me rendrait heureuse:

  • Être bilingue c’est sur
  • Voyager, j’adore.
  • Faire des choses que d’autres pensent être voué à l’échec. 😅
  • Étudier, développer mes compétences
  • Écrire.

Voila grosso modo c’était l’idée
Alors je me suis dit !!

eh mais pourquoi pas aller vivre en Angleterre ?? Et puis je pourrais aussi créer un blog sur mon sujet préféré!! Le bonheur des femmes.

En Angleterre je deviendrai bilingue et les filles aussi. Je découvrirai une nouvelle manière de travailler, en plus, je peux écrire mon blog de partout… Et l’expat est un projet fou pour nombreux d’entre nous.

J’étais donc partie, fleur au fusil!!

Pour dire vrai, j’ai très vite trouvé un travail.

Youhou!! ça va être plus facile que prévu cette histoire… pensai je…

Ça, facile, ça l’a été.

Jusqu’à ce que je découvre que pour trouver un logement ici, quand tu es ni un jeune sans enfants, ni une famille expat grâce à l’entreprise de monsieur ou de madame…

Et ben c’est vraiment COMPLIQUÉ!!!

Et oui je ne peux pas louer qu’une chambre dans une colloc et je n’ai pas les  » referencies  » pour louer une plus grande maison (les loyers ici, même à plus d’une  heure de Londres restent excessifs.

Payer le loyer ne me poserai pas de problème en soi car je suis prète à serrer la ceinture et à animer des ateliers de français en plus de mon boulot à la crèche…
Mais, pour entrer dans la maison, me précise-t-on il faut montrer des comptes anglais irréprochables. Et ce depuis trois mois.

Mais mon compte anglais n’a été ouvert il n’y a qu’un mois!!!! Je fais comment?

Montrer des paiement de charges ou taxes autres que téléphone…

Mais si je vous dis que je ne suis là que depuis un mois!!!! Je fais comment?

Bref galère…

Et là donc, je tente le tout pour le tout et leur propose de payer des loyer d’avance… Je ne sais pas si ça va marcher et je ne sais pas si ce sera assez pour eux…

On verra…

Verdict mercredi.

Mais en attendant j’ai donc deux attitudes qui s’offrent à moi.

Stresser or not stresser, this is LA question !!!!

Je pourrai ressembler à ça aujourd'hui. Mais ce ne serait pas moi.
Je pourrai ressembler à ça aujourd’hui. Mais ce ne serait pas moi.

D’un côté je pourrai paniquer, j’ai deux enfants, l’une doit aller à l’école et l’autre doit aller à la crèche si je dois rentrer en France. Et puis j’ai prévue d’accueillir une au paire dans deux semaines en Angleterre…
J’ai dépensé et dépense encore chaque jours beaucoup d’agent pour vivre et aller travailler.
J’ai trouvé un super job qui me plait et que je n’ai pas envie de quitter.
J’ai lancée mes enfants dans un projet et je déteste abandonner…
Trouver un travail en France n’est pas aussi facile qu’en Angleterre, qu’on se le dise…

Bref j’ai de quoi stresser.

Mais qu’ai je fais.
Mais que vais je faire si je ne peux pas louer cette maison.
Et tous les gens qui sont impliqué dans mon périple… La jeune fille au paire, mon censé futur colloc, la crèche qui m’a embauché…

Si je voulais, je pourrai paniquer, faire des cauchemars et me bouffer la vie.

Mais
MAIS 

J’ai décidé d’être heureuse vous vous souvenez?

Si je me laisser aller au stress milles et unes raisons de paniquer peuvent me venir à l’esprit.

Il y a toujours lieu d'angoisser, mais il y a aussi toujours lieu de sourire.
Il y a toujours lieu d’angoisser, mais il y a aussi toujours lieu de sourire.

 

Nous sommes doué d’une imagination sans borne quand il s’agit des scénarios catastrophes. Et notre esprit s’emballe.

Mais que se passerait-il si on mettait cette imagination au service de scénarios génialissimes?

Si, au lieu de penser à la merdouille qui se présage on pensait plutôt au positif qu’il y a eut et qu’il y aura coute, que coute??
Car en fait si je regarde ma situation sous cet angle il n’y a rien de grave.

  • J’ai vécu deux mois en Angleterre, j’ai amélioré mon anglais comme jamais en 6 ans (dernière fois que j’y suis allé en vacances).
  • J’ai rencontrés des gens supers, j’ai vu des paysages magnifiques.
  • J’ai été embauchée deux fois pour deux entretiens et j’ai même eut le droit à un job sur mesure, rien que pour mes compétences!!! Ya de quoi rebooster l’estimomètre.
  • J’ai découvert ce qu’on ne me disait nul part sur les blogs. « Si tu veux venir vivre en Angleterre, cherche un logement avant de trouver du travail » 😅
  • J’entrevois le chemin que j’aurai dû faire pour que le projet soit plus facile.
  • Si c’était à refaire je sais ce que je changerai.

Maintenant si l’aventure continue je serai la plus heureuse mais si, elle doit s’arrêter je n’ai rien à regretter non plus.

  • J’ai encore le temps et l’argent pour rebondir en métropole.
  • Je pourrai trouver un boulot même un mi temps ( je ne serai pas moins payée pour 28h en france, que pour 40 h en Angleterre) ce qui me laisserai du temps pour mon blog.
  • Ça me laissera aussi le temps de prévoir mon come back!!
  • J’ai des contacts pour continuer à parler anglais régulièrement sur internet et pour aller en vacances si je le souhaite.
  • Nous sommes actuellement en Angleterre et si mercredi la réponse devait être négative j’aurai quelques jours pour aller au muséum de Londres, les emmener se construire un ours en peluche a build a bear,
    Aller nous balader aux seven sister,
    Faire découvrir Londres aux filles…
    Acheter les déco d’halloween a poundland pour la déco de notre future chez nous…Bref faire ce qu’on avait prévu de faire en Angleterre.

Si mon aventure s’arrête ici, je sais que ce n’est que partie remise. Je peux toujours garder mon compte anglais et y virer de l’argent tout au long de l’année pour pouvoir leur montrer les comptes qu’ils attendent pour louer une maison, l’année prochaine.

En ce qui me concerne il n’y a rien de dramatique.

Aujourd'hui j'ai choisi la joie et le bonheur!!
Aujourd’hui j’ai choisi la joie et le bonheur!!

Mes filles apprendront qu’on a le droit de rater, bien sur, mais au moins on a essayé et surtout on peut toujours essayer encore et encore et faire à chaque fois mieux que la première fois.

Concernant les autres, la crèche, la jeune fille au paire, mon peut être futur colloc, et bien que puis je faire?
Leur montrer que je ne dramatise pas la situation, écouter leur déception et leur montrer que si je rebondis, ils le peuvent aussi!!

Stresser c’est mettre son imagination au service de sa peur. Frémir de ce qui va peut être nous arriver de plus terrible.
Positiver à la place et frémissez de joie pour tout ce qui pourrait peut être vous arriver de génial!!

Je vous dis à jeudi pour un article révélation!!!
Mon Bonheur continuera t il en Angleterre ou en France ??

Et vous vous êtes plutôt stress ou plutôt positive attitude ?

Un commentaire

  1. Oh la la bonne chance !!
    J ai une experience similaire mais en irlande.
    Les 3 -4 premiers mois j ai loge dans une famille d acceuil car je ne justifiait pas des 3 months de bank statements avant de pouvoir louer un petit studio. Que j ai garde 6 mois avant de louer un appart que j ai sublet a des collocations. J ai fais etape par etape.
    Peut etre une alternative pour toi ?? Mais ca n ira pas pour ta jeune aupair.
    D ailleurs comment as tu peux avoir une fille au pair sans justificatif de logement ? Juste une question….
    Bonne chance a toi !!et j attends jeudi pour la suite

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *